Aller au contenu principal
deux danseuses en mouvement sur du gravier
Mardi 20 Juillet
Ancienne école Jean Macé
Cie C'hoari
Tsef Zon(e)

De rondes en spirales, à deux ou à cent, la répétition frénétique des pas amène les individualités à ne faire qu’un... Auriculaires crochetés, le partage dans la simplicité et le plaisir d’être ensemble font tomber les barrières. Les états de corps s’unissent et créent une symbiose donnant l’impression d’un moment suspendu. Les pas raisonnent. Les corps calmés, les esprits apaisés, chacun repart avec la sensation d’avoir goûté au Fest-noz.

  • fauteuil